Construction de maison à Mâcon : pourquoi installer une pompe à chaleur géothermique ?

Vous avez un projet de construction de maison à Mâcon et vous réfléchissez au mode de chauffage à installer ? Le climat mâconnais est tempéré, aux influences à la fois océaniques et méditerranéennes, mais aussi à tendance continentale : il est caractérisé par des hivers froids et humides, ainsi que des étés chauds et secs. Afin de bénéficier d’un confort thermique et de faire des économies d’énergie, la pompe à chaleur (PAC) géothermique constitue une bonne solution pour chauffer votre maison. Mais, quels travaux sont nécessaires pour installer ce type de chauffage dans une construction neuve ?

L’intérêt d’une pompe à chaleur géothermique à Mâcon, en Saône-et-Loire

Pompe à chaleur construction maison Mâcon

Source image : http://www.demeures-caladoises.com/

La pompe à chaleur géothermique va puiser les calories issues du sol de votre jardin à l’aide de tuyaux enterrés auxquels elle est reliée, pour ensuite la restituer dans votre habitation. Cette PAC présente un rendement plus régulier qu’une PAC aérothermique, car la température du sol présente moins de variations que celle de l’air. Et comme on l’a vu, le climat de Mâcon est assez complexe.

Une pompe à chaleur géothermique s’avère très pratique, car elle permet de chauffer efficacement la maison durant l’hiver et de la rafraîchir en été, lorsque les températures extérieures sont plus élevées. Ce système de chauffage se veut économique et écologique. La PAC utilise en effet, l’énergie gratuite présente dans l’environnement. Ainsi, les émissions de CO2 sont considérablement réduites. De plus, son fonctionnement reste simple, avec une grande rapidité de chauffe. Enfin, vous pouvez bénéficier de crédits d’impôt pour l’installation d’une PAC géothermique.

Les travaux à prévoir lors de la construction de votre maison à Mâcon

Convernant la pose de votre pompe à chaleur géothermique, votre constructeur de maison en Saône-et-Loire peut envisager deux solutions pour prélever la chaleur dans le sol, en fonction des caractéristiques de votre terrain :

  • L’installation de tubes déroulés horizontalement et enterrés à faibles profondeurs dans votre terrain (60 à 100 cm dans le sol) : c’est la solution la plus courante en France. Les capteurs thermiques recouvrent un grand espace, soit deux fois la surface habitable à chauffer. Il faut donc prévoir un terrassement de terrain. Convient aux sols meubles non rocheux et perméables aux eaux de pluie pour une meilleure régénération de la chaleur du sol.
  • Un captage vertical : les sondes géothermiques verticales sont préconisées pour les petits terrains. Elles nécessitent en effet, beaucoup moins d’espace qu’un captage horizontal. Elles sont enterrées jusqu’à 100 mètres de profondeur dans le sol. Un forage conséquent sera donc réalisé. Le coût du captage vertical est plus élevé, mais plus performant, car la chaleur en profondeur est plus stable qu’en surface, où elle est soumise aux variations climatiques.

Demandez conseil à un expert en construction de maison aux alentours de Lyon, proposant également diverses prestations pour le confort des habitants et notamment l’installation d’un équipement de chauffage adapté à votre maison.

 

 

 

 

Leave a Reply

10